Barrage douanier contre les cyber-agents

©2006 20 minutes

— 

Les douaniers ont peur d'être remplacés par des ordinateurs. Ils étaient une quarantaine, hier, devant les portes d'embarquement de l'aéroport, pour informer les usagers d'un projet de réorganisation de leurs services. Ce plan prévoit de « dématérialiser, via Internet, les formulaires » remplis par les entreprises qui importent ou exportent. Pour l'instant, ces déclarations sont gérées par onze bureaux et deux cents agents dans la région. « Le projet implique la fermeture de cinq bureaux, la mise en sursis de quatre autres et la suppression de quarante emplois », indique Jean-Pierre Baron, de l'intersyndicale. « On crée des douaniers virtuels, on rompt le lien avec les usagers et on ouvre grand la porte à la fraude », renchérit une douanière.

« On se modernise tout simplement, sachant que les trois quarts des opérations se font à Toulouse », répond René Blondot, le directeur régional des douanes. Avant d'arriver en Midi-Pyrénées, la réorganisation doit être testée pendant un an dans d'autres régions. « Si elle entre en vigueur, nous garderons un bureau ouvert dans chaque département et deux à Toulouse », précise le directeur.

H. M.