En manque de bras, l'industrie ouvre les siens

Hélène Ménal

— 

La métallurgie recrute encore.
La métallurgie recrute encore. — F. Scheiber/20 Minute/Archives

Plus la crise dure, plus le paradoxe s'accentue. Alors que le chômage explose, certains secteurs de l'industrie régionale triment pour pourvoir des postes disponibles. «Chaudronniers, soudeurs, mécaniciens monteurs, peintre aéronautique, opérateurs de machines à commandes numériques», égrène Jean Luminet, président régional de l'Union des industries et des métiers de la Métallurgie (UIMM). «Non seulement, une majorité de ces postes est à pouvoir en CDI et offre de réelles perspectives d'évolution mais ils sont beaucoup mieux payés que dans d'autres secteurs, poursuit-il. Le salaire moyen d'un ouvrier qualifié dans la région est de 2 500 €.»

Un village des vocations


Des attraits qui ne parviennent toujours pas à effacer une image terne et poussiéreuse de l'industrie. Pour y remédier, l'UIMM et les services de l'Etat préparent, du 18 au 24 mars, La Semaine de l'Industrie (lire encadré). Entre les conférences, les dizaines de visites d'entreprises dans toute la région, il y a de quoi booker un agenda d'apprenti, de lycéen désorienté ou de chômeur découragé. La principale attraction de cette opération séduction sera le «Village de l'industrie» de 600 m2 dressé sur la place du Capitole. A travers des quiz, des fiches-métiers, des démonstrations et des manipulations, cette vitrine aura notamment pour but de sensibiliser les visiteurs à la technicité de certains postes. Le programme prévoit aussi «des tests d'habileté» sur de vraies machines, permettant de détecter les prédispositions du candidat. Un guichet Pôle emploi sera là pour mettre de l'huile dans les rouages en enregistrant les CV et en distribuant offres d'emploi ou de formation.

■ Pratique

- Le Village de l'Industrie ouvrira ses portes sur le Capitole le jeudi 21 mars à 14 h 30. Le vendredi et samedi suivants il sera ouvert de 10 h à 19 h.- Vendredi, de 16 h à 22 h, la CCI organise la Nuit de l'orientation. 2, rue d'Alsace. Entrée libre.