Débats autour des déserts médicaux

— 

En 2009, 388 communes de Midi-Pyrénées, réparties en 25 zones, étaient identifiées comme «sous-médicalisées». Pour lutter contre la désertification médicale, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, a lancé un vaste plan en décembre articulé autour de douze engagements. Ce vendredi, les élus et professionnels du département ont rendez-vous avec la directrice de l'Agence régionale de santé pour en débattre. «En Haute-Garonne, il existe des déserts médicaux géographiques dans le sud du département. Il y en a aussi dans certains quartiers de Toulouse pour des problèmes liés, notamment, à l'insécurité», relève Jean Thevenot, président départemental de l'Ordre des médecins. Cela risque de s'aggraver, car en 2009, 41 % des généralistes avaient 55 ans ou plus. «Ce n'est pas la mise en place de bourses qui fera venir les jeunes médecins, mais plutôt le développement de maisons pluridisciplinaires», propose d'ores et déjà leur représentant. B. C.