A la recherche des «indigènes»

©2006 20 minutes

— 

Depuis trois ans, la Maison de l'Afrique à Toulouse (MAT) s'est lancée dans le recensement des combattants africains des deux guerres mondiales. « Nous nous rendons dans les cimetières, mais 90 % des cas, c'est surtout un travail sur les archives, mené en collaboration avec les associations d'anciens combattants », explique Yao Modzinou, secrétaire général de la MAT. Aujourd'hui, il en a retrouvé 30 000 à travers toute la France. Un travail de titan en guise de devoir de mémoire. « Chaque année on parle des deux guerres et ces anciens combattants sont oubliés. Pourquoi les historiens n'ont-ils pas fait ce travail ? », s'interroge Yao Modzinou, qui tente de rétablir « l'Histoire dans toute sa réalité ».

B. C.