Pont-Neuf : les projets du maire inquiètent les SDF

©2006 20 minutes

— 

Depuis le drame du Pont-Neuf, le maire s'active pour faire « reculer la marginalité agressive ». C'est dans ce but qu'il a rencontré hier Nicolas Sarkozy à Paris. « Nous avons convenu d'une réunion à Toulouse avec le procureur et le préfet pour réfléchir soit à des patrouilles communes aux polices municipale et nationale, soit à des patrouilles coordonnées et ciblées », explique Jean-Luc Moudenc (UMP). Le député et maire-adjoint Jean Diébold (UMP) planche aussi sur un amendement législatif permettant de « sanctionner plus sévèrement la vente d'alcool après 22 h ».

Face à ce déploiement d'énergie, la communauté SDF s'inquiète. « C'est un fait divers horrible comme il peut s'en produire dans tous les milieux. Nous sommes contre la violence et on ne peut pas utiliser un cas isolé pour nous juger tous », dit Sébastien, un « traveller ». Samedi, avec trois amis, il a affiché rue de Metz et au nom des SDF, une banderole de condoléances à la famille d'Edouard Rihouay. Celle qu'ils ont accrochée hier dénonçait une « récupération » politique.

H. M.