Ils se lèvent pour Royal

©2006 20 minutes

— 

Après l'avoir soutenue sur leurs blogs, les militants socialistes acquis à Ségolène Royal passent aux actes. Hier, premier jour officiel du dépôt de candidature à l'investiture, Désirs d'Avenir 31 présentait son comité d'animation et une liste d'élus ralliés aux idées de la présidente de Poitou-Charentes. Un changement, car jusqu'au congrès de La Rochelle, peu d'entre eux s'étaient officiellement déclarés en sa faveur.

« Cela va nous permettre d'intensifier le débat et de développer l'implantation de nouveaux comités locaux, en plus des vingt déjà actifs sur le département », s'enthousiasme Régine Lange, en charge de leur coordination et de leurs 400 militants. Avec trois autres élus, Madeleine Dupuis, présidente du groupe municipal socialiste, endosse le rôle de porte-parole du comité départemental. « Elle peut faire bouger les choses. Les militants de base sont convaincus qu'il faut un renouveau, plutôt que des figures qui ont déjà donné », assure-t-elle, convaincue et prête à s'investir dans l'organisation de la venue de Royal le 20 octobre à Toulouse.

Et ce n'est pas le conseiller général Jean-Michel Fabre qui la contredira. Fidèle d'Arnaud Montebourg, il voit dans cette candidature « la possibilité de rassembler la gauche. Si je m'engage ouvertement, c'est pour expliquer aux militants les idées partagées par Royal et notre courant. »

B. C.