Centre de dépistage : Act Up fait une piqûre de rappel

©2006 20 minutes

— 

L'association Act Up réclame plus de moyens pour le Centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) de l'hôpital La Grave. « Les consultations sur rendez-vous des mardis soir et samedis matin ont été supprimées pour manque de personnel. C'est quand même révoltant qu'on ne se donne pas les moyens de faire fonctionner un service public aussi primordial », s'insurge Guy Molinier, militant toulousain de l'association.

« Les plages d'ouverture ont été diminuées suite au départ d'un médecin le 1er juillet et faute de candidat pour le remplacer », explique-t-on à la direction du CHU qui espère pourvoir le poste « en novembre ». Le CHU veut aussi couper court à toute rumeur de fermeture du CDAG : « L'unité n'est pas menacée par le projet de reconversion du site de La Grave. La direction a prévu de la réinstaller dans les locaux prochainement libérés par le service de médecine interne », précise-t-il.

H. M.