Airbus : la menace plane sur les emplois

©2006 20 minutes

— 

De nouveaux retards de livraisons de l'A 380 ont été confirmés hier par EADS, la maison mère d'Airbus. L'avionneur doit annoncer le 29 septembre, lors d'un conseil d'administration, un plan de redressement. Selon les informations publiées par le journal britannique The Guardian, ce plan comprendrait deux milliards d'euros d'économies. Le quotidien annonce aussi des suppressions d'emplois et le rassemblement sur un seul site des tâches effectuées à Toulouse et Hambourg. « Le personnel d'Airbus n'a jamais été inquiet comme aujourd'hui », a réagi Xavier Petrachi, délégué central CGT de l'avionneur. « Nous craignons que des économies se fassent par des délocalisations dans les pays à bas coûts de main-d'oeuvre, comme l'ont déjà fait deux sous-traitants d'Airbus, Latécoère et Labinal », a ajouté le représentant syndical.

Hier soir, Martin Malvy (PS), le président du conseil régional, s'est dit « préoccupé par ces rumeurs ». L'élu attend les déclarations de Christian Streiff, le nouveau patron d'Airbus.