Des commémorations entre souvenir et revendications

©2006 20 minutes

— 

Plus de 200 personnes se sont recueillies hier à 10 h 17 au rond-point du 21 septembre. Au milieu d'une cohorte d'élus venus déposer une gerbe, des anonymes étaient là pour signifier « qu'ils n'oublient pas ». Après une minute de silence, tour à tour, les associations ont pris le micro. Yves Gilbert, au nom de Plus jamais, a tenu à rappeler « qu'aucun exercice d'alerte n'a eu lieu depuis la catastrophe, ni de changement de législation ». De son côté, Frédéric Arrou, président de l'Association des sinistrés du 21 septembre, a interpellé les représentants des collectivités. Il leur a à nouveau demandé de se porter partie civile. Un avis partagé par Jean-François Grelier, président de syndic de la Cité du Parc, engluée dans des problèmes matériels. « Il n'y a aucun appartement qui n'ait pas de malfaçons. Cinq ans après, nous allons donc lancer une action en justice, une de plus », a-t-il déploré.