Des Stadistes en quête de lumière

N. S.

— 

Yves Donguy, titulaire face à l'USAP.
Yves Donguy, titulaire face à l'USAP. — F. Lancelot/Sipa

1 000 ! Ce vendredi (20 h 50) contre Perpignan à Ernest-Wallon, Guy Novès fêtera son 1 000e match avec le Stade Toulousain, comme joueur, entraîneur puis manager général. Trois ! C'est le nombre de rencontres de championnat disputées cette saison par Yves Donguy, victime de nombreuses blessures et de la concurrence. L'ailier sera titulaire face à l'USAP. L'absence des internationaux (sept cette fois-ci) est logiquement l'occasion pour les éléments les moins utilisés d'intégrer le groupe. «A moi de faire ce qu'il faut avec le peu de temps de jeu que j'ai», note ainsi le troisième ligne Sylvain Nicolas, cinq matchs de championnat au compteur en 2012-13, remplaçant ce vendredi. «C'est très dur. Tu es payé tous les mois pour jouer au rugby. Quand tu fais tout, sauf du rugby, c'est forcément un peu frustrant.» Pour effacer la déconvenue à Agen (22-9), le troisième du Top 14 ne comptera pas que sur ces réservistes, mais aussi sur des revenants après blessure comme le n° 8 Galan, le centre Fickou (titulaires) ou le pilier Kakovin (remplaçant).