Hermach, adapté et adopté

Nicolas Stival

— 

Le milieu (ici contre Paris, 0-4) devrait être préféré à Capoue face à Troyes.
Le milieu (ici contre Paris, 0-4) devrait être préféré à Capoue face à Troyes. — F. Lancelot/SIPA

Pour la première fois, Eden Ben Basat, Adrien Rabiot et Adil Hermach, les trois recrues toulousaines de janvier, devraient débuter ensemble une rencontre, samedi contre Troyes (20 h). Après un quart d'heure de jeu contre Paris (0-4) puis une titularisation à Rennes (2-0), Hermach a fait pour l'heure la plus forte impression du trio. «Je me suis vite adapté, mais c'était facile, lâche l'international marocain de 26 ans, prêté par le club saoudien d'Al-Hilal. Il n'y a pas la barrière de la langue et je connaissais déjà quelques joueurs, ainsi que le championnat français.» Avant son exil en 2010, le milieu défensif avait évolué pendant sept ans à Lens, au côté de Serge Aurier.

Titulaire à la place de Capoue ?


«Adil a pris de suite sa place dans le groupe, apprécie Alain Casanova. Il montre beaucoup de maîtrise émotionnelle et technique. Il est capable de sortir très bien le ballon sous la pression. A ce poste-là, c'est très important. C'est aussi un joueur très réactif à la perte du ballon, pour arrêter ou freiner les actions adverses, avec une agressivité intéressante.» Toutes ses qualités, combinées à un coup de mou d'Etienne Capoue, pourraient pousser l'international français, de retour de suspension, sur le banc contre Troyes. S'il ne goûte guère la langue de bois devant les médias, Hermach précise toutefois : «je ne suis pas une grande gueule.» Alain Casanova acquiesce. «Je suis persuadé que ce sera un leader de jeu, mais pas un leader de groupe, de vestiaire», prédit l'entraîneur toulousain. Prêté sans option d'achat, le milieu défensif envisage de rester au TFC après l'été. «Je vois au-delà des cinq mois qui arrivent, lance-t-il. Toulouse, ce n'est quand même pas mal pour progresser.» D'ici là, il y a un championnat à terminer. «J'ai joué le bas du tableau, j'aimerais bien jouer le haut aussi.» Si les Violets, douzièmes de L1, ne battent pas les relégables troyens au Stadium, Hermach devra sans doute attendre au minimum la saison prochaine pour voir son vœu se réaliser.

■ Ahamada reste titulaire, Zebina forfait

Auteur d'une nouvelle erreur dimanche à Rennes (2-0), le gardien Ali Ahamada (21 ans) jouera toutefois contre Troyes. «J'ai envie de lui prouver ma confiance, celle du groupe, de voir sa capacité de réaction, explique Alain Casanova. Ali est quelqu'un de très fort, qui va savoir rebondir.» En revanche, le capitaine Jonathan Zebina (convalescent) est toujours forfait.