Un logement « plus citoyen »

Julie Rimbert

— 

Le projet d'habitat participatif concerne 90 logements.
Le projet d'habitat participatif concerne 90 logements. — f . scheiber / 20 minutes

C'est un projet pour ceux qui veulent vivre ensemble mais autrement. Le concept est déjà répandu dans le nord de l'Europe. La Communauté urbaine a lancé mercredi le dossier de l'habitat participatif sur l'écoquartier de la Cartoucherie. Et fait maintenant appel à tous les Toulousains qui veulent vivre dans un logement «plus citoyen». Au total, 90 appartements vont être réservés pour ce projet qui privilégie les économies d'énergies, le lien social et la mutualisation des espaces comme la buanderie ou la chambre d'amis.

Constitution des groupes


«L'objectif est de faire émerger un mode de production de l'habitat où les occupants sont impliqués en amont et en aval du projet, souligne Stéphane Carassou (PS), président de la commission habitat et cohésion sociale. Les personnes participant à cette nouvelle approche immobilière décideront eux-mêmes de leurs besoins individuels et collectifs». L'habitat groupé permet également des économies puisque les participants n'ont pas besoin de promoteur immobilier, ce qui fait baisser la facture de 10 à 20 %. C'est le bailleur social les Chalets qui pilotera ce programme d'habitat participatif, assisté par l'association Actions, Etudes et recherches sur l'architecture, l'habitat et la ville (Aera) qui accompagnera les candidats dans leur définition de projet. Ils pourront éclairer leur lanterne lors des trois réunions publiques prévues (lire encadré). Sur le lot réservé à la Cartoucherie, quatre bâtiments sont disponibles. «Nous allons maintenant constituer quatre groupes de 8 à 30 habitants, soit environ 180 ménages qui veulent s'investir dans le projet, explique Stéphane Gruet, directeur de l'Aera. Ils travailleront en collaboration avec les Chalets puis l'architecte qu'ils auront choisi». Les attentes des groupes devront avoir été fixées pour le mois d'octobre, afin de pouvoir démarrer les travaux à la fin de l'année 2014.

■ réunions

Trois réunions publiques sont organisées pour informer des modalités de candidature et de participation : le mardi 19 février à 20 h 30 à la salle Duranti, le mardi 5 mars à 20 h 30 à la salle du Sénéchal et le jeudi 21 mars à 18 h 30 à l'ICAM.