Les salariés s'organisent sur la toile

— 

Toulouse, le 30 aout 2012. Les salaries de SANOFI  manifestent chaque jeudi depuis qu'ils ont eu connaissance de la suppression de postes au sein de leur entreprise.
Toulouse, le 30 aout 2012. Les salaries de SANOFI manifestent chaque jeudi depuis qu'ils ont eu connaissance de la suppression de postes au sein de leur entreprise. — f. scheiber/20 minutes

Ils sont partout sur le web. Après Facebook et Twitter, les salariés toulousains de Sanofi viennent de lancer leur média, appelé « Le Journal de la colère »*. Il s'agit d'un outil de publication d'articles en ligne pour informer les employés, les politiques et les citoyens. «Ce sont les salariés qui rédigent les articles sur leur temps libre afin de porter notre combat pour le maintien de nos emplois, explique Pascal Delmas, délégué CFDT. C'est un outil pour contrebalancer la communication de la direction.»