Ils se font la malle avant d'être expulsés

©2006 20 minutes

— 

Ils ont franchi les barbelés pour éviter la reconduite à la frontière. Sept sans-papiers en instance d'expulsion se sont échappés lundi soir du centre de rétention de Cornebarrieu. Originaires d'Europe de l'Est, ils auraient profité d'un dysfonctionnement des caméras vidéo du bâtiment flambant neuf. « La technique, c'est bien, mais la présence humaine, c'est mieux. Surtout quand il ne s'agit pas de délinquants, mais de personne simplement retenues », réagit Philippe Dany, responsable régional de l'Unsa-police. La préfecture reste discrète sur les circonstances de cette « évasion ». Hier, elle a simplement indiqué que deux des sans-papiers avaient été rattrapés dans la nuit.

D'une capacité de 126 places, le centre de rétention a ouvert le 1er juillet. Un système de caméras permet de surveiller toutes les parties communes et les verrous électroniques des chambres sont actionnés à distance.