Mohamed Merah: Le raid vu par les riverains

RECIT Les voisins de Mohamed Merah publient un livre de témoignages...

Julie Rimbert

— 

Des policiers sortent de l'appartement de Mohamed Merah, le 23 mars 2012.
Des policiers sortent de l'appartement de Mohamed Merah, le 23 mars 2012. — Rex Features / SIPA

Ils ne sont pas des victimes de Mohamed Merah, n'appartiennent pas à sa famille mais leur vie a pourtant été bouleversée le 20 mars 2012. Onze voisins du terroriste toulousain, regroupés au sein du comité 17 en référence au 17 rue du Sergent-Vigné, ont décidé de raconter dans un livre comment ils ont vécu l'intervention du Raid.

Libérer la parole

C'est une éditrice, qui connaissait une personne de l'immeuble, qui a eu la lourde tâche de rassembler ces témoignages. «Je les ai rencontrés quatre mois après et j'ai été frappée par leur fragilité, raconte Catherine, l'éditrice. C'est dix fois la même histoire mais narrée selon l'expérience qu'a vécue chaque habitant. Ils y expriment les deux assauts ratés, leur peur, l'évacuation huit heures après et s'interrogent sur cette affaire, loin d'être terminée».

>> DIAPORAMA: L'opération du Raid dans l'appartement de Mohamed MeErah

Un livre qui libère la parole de ces Toulousains, encore traumatisés par la violence de l'intervention et la folie médiatique qui a suivi. Victimes non reconnues par l'Etat, les anciens voisins de Mohamed Merah bataillent encore aujourd'hui pour toucher les indemnisations liées aux dégâts de l'assaut. «Ce n'est pas un livre à sensation, juste une manière de tourner la page», confie Catherine.

 

Livre

Etat de siège à Toulouse, l'affaire Merah vécue de l'intérieur, publié par les éditions Strapontins, sortira en librairie le 15 mars, au prix de 12 euros.