Un changement d'adresse qui fait polémique

— 

Dispersés aux quatre coins de la ville, les policiers municipaux et les agents de surveillance de la voie publique seront bientôt regroupés dans des locaux rue du Moulin-du-Château, près du Palais de Justice. «Plus grands et plus adaptés», reconnaît Didier Cabanié, le délégué du syndicat majoritaire SNPM-FO. Mais pour le leader du groupe d'opposition Toulouse pour tous, et ancien maire Jean-Luc Moudenc, c'est une erreur. En particulier l'abandon de la rue de Résumat qui «permet une intervention rapide au cœur de la Ville en cas d'urgence. Le déménagement en bord de Garonne ne permettra pas la même efficacité et la même disponibilité», plaide l'élu UMP. «Au contraire, nous allons gagner en efficacité. Et cela n'empêche pas les policiers qui prennent leur service là de se rendre comme ils le font tous les jours en patrouille mobile. L'idée c'est qu'ils soient sur le terrain, pas enfermés dans des lieux fixes», rétorque Jean-Pierre Havrin, l'adjoint à la Sécurité. ■ B. C.