Frais supprimés : Le Mirail veut une rallonge

©2006 20 minutes

— 

L'université du Mirail a demandé officiellement auprès du ministère de l'Education nationale une rallonge financière afin de boucler son budget 2006-2007. La raison de cette demande, à quelques jours de la rentrée universitaire, est due à la suppression des frais spécifiques de 9,15 e que chaque étudiant inscrit au Mirail devait acquitter, quels que soient son statut et la formation suivie. La perte financière pour l'université toulousaine s'élève à près de 220 000 e. Ces frais supplémentaires, contestés au Mirail à la fois par le ministère et par les représentants étudiants, servaient à financer les activités culturelles, sportives et artistiques sur le campus.