Dépensiers et décomplexés

— 

Pas toujours facile de faire chauffer la carte bancaire sans culpabiliser. Pour détendre les adeptes des soldes, qui débutent ce mercredi, les temples de la consommation redoublent d'initiatives. En ville, les marteaux-piqueurs sont remisés et les chantiers réduits au maximum pour rendre l'atmosphère plus propice aux dépenses. Viennoiseries et sac shoppings sont offerts dès 8 h 30, et durant toute la matinée, à l'espace Saint-Georges, histoire de prendre des forces avant la ruée vers les bonnes affaires.

Joindre l'utile à l'agréable


Le centre commercial de Portet a choisi de son côté de jouer la carte de la solidarité. «Jusqu'à samedi, nous mettons en place un vide-dressing. Les clients apportent leurs vieux vêtements, nous les pesons et en échange ils reçoivent un bon d'achat. Les habits sont ensuite récupérés par Emmaüs, le Secours populaire et Réponse au Sénégal», explique sa directrice, Agnès Ségura. Pour 5 kg apportés, ils repartiront avec 5 € à dépenser. Si le compte en banque a tendance à s'alléger, à Labège tout est fait pour que ce soit le client qui se sente plus léger. Un salon lounge avec musique pour se détendre et écran télé est mis en place. Des massages y sont proposés et des grooms sont là pour porter les montagnes de sacs. Au village des marques de Nailloux, les frénétiques pourront exprimer leur hystérie dans une bulle. Ceux qui émettront le plus de décibels seront récompensés par trois prix : des bons d'achat de 500, 200 et 100 €. ■ B. C.