Les anti et pro-ours ressortent les griffes

©2006 20 minutes

— 

« L'ours n'est pas une assurance tous risques », commente l'association Pays de l'ours-Adet, favo-rable aux plantigrades. Dans son collimateur, les éleveurs anti-ours qui, mardi, ont obtenu du préfet de l'Ariège l'ouverture d'une enquête sur la mort de huit veaux dans une estive. L'équipe technique spécialisée n'a pas trouvé trace du passage d'un ours sur le site. « Quand il n'y a pas de doute, rien ne peut justifier une indemnisation indue au titre des dégâts d'ours, sur des fonds publics », estime donc l'association. Cette querelle survient alors que, cet après-midi, le tribunal correctionnel de Saint-Gaudens doit rendre son jugement dans l'affaire d'Arbas, le village saccagé le 1er avril dernier par les militants anti-ours.