Attention, piano volant

Éric Dourel

— 

Elle joue du piano debout.
Elle joue du piano debout. —

Il faut le voir pour le croire. Le piano s'envole et tournoie dans les airs, ce qui n'empêche pas l'interprète de continuer à jouer. Le balai, lui, se transforme en trapèze, quant au drap, il devient un doudou. Et que dire de l'acrobate de service, qui se lance dans d'époustouflantes prouesses circassiennes. Magique et poétique, voilà comment résumer en deux mots le spectacle du Carroussel des Moutons.

Mi-cirque, mi-théâtre de rue
Cette création, on la doit surtout à Dirk, un Canadien qui, en 1993, a troqué du matériel électronique contre des quilles de jonglage et un monocycle. Quatre mois d'entraînements intensifs, et le voilà en train de faire un spectacle pour payer ses frais d'inscription à l'école de cirque de Montréal. A partir de là, les créations et tournées internationales s'enchaînent. Sauf qu'en 2005, Dirk se casse la clavicule. Immobilisé, il en profite pour apprendre le piano avec Fen, une Belge avec laquelle il a créé ce spectacle qui allie puissance du cirque et spontanéité du spectacle de rue. Chapeau les artistes…