Toulouse

PS : les «royalistes » en campagne

Des partisans locaux de Ségolène Royal seront ce week-end à La Rochelle, pour voir ce qu'il s'y passe. Si la candidate à l'investiture peut déjà compter sur le soutien de dix-sept comités locaux dans le département, elle doit faire face à la culture ...

Des partisans locaux de Ségolène Royal seront ce week-end à La Rochelle, pour voir ce qu'il s'y passe. Si la candidate à l'investiture peut déjà compter sur le soutien de dix-sept comités locaux dans le département, elle doit faire face à la culture socialiste locale. « Tout le monde sait que la Haute-Garonne est historiquement très attachée à Lionel Jospin, mais la candidature de Ségolène Royal va au-delà, elle rassemble une volonté de faire de la politique autrement », s'enthousiasme Régine Lange, l'une des coordinatrices du comité départemental qui a lancé en avril un site Internet*. « La situation va se clarifier au dépôt de candidatures fin septembre, mais pour ma part je n'arrive pas à croire à un retour de Lionel Jospin », estime Alain Fillola, maire de Balma, l'un des seuls élus à soutenir ouvertement Ségolène Royal. Les autres attendent, ou se sont déclarés pour Laurent Fabius ou Dominique Strauss-Kahn. Le premier peut compter sur la fidélité du président de région Martin Malvy et du député Gérard Bapt, l'autre sur celle du conseiller régional Joël Carreiras et du maire de Tournefeuille, Claude Raynal. (lire aussi pages 4 et 5)

B. C.

*www.desirsdavenir31.org