Un marché, ça peut se visiter

julie rimbert

— 

Une vingtaine de personnes a participé mercredi à cette visite du MIN.
Une vingtaine de personnes a participé mercredi à cette visite du MIN. — f . scheiber / 20 minutes

C'est une vraie fourmilière dans la ville, où dès 4 h 30, ça s'agite dans tous les sens. Mercredi, une vingtaine de personnes ont participé à la première visite du Marché d'intérêt national (MIN), véritable Rungis toulousain. Premier MIN de France avec 400 producteurs, c'est sur ces 18 hectares au cœur de la ville que viennent s'approvisionner les responsables de commerces alimentaires, des marchés de plein-vent et des restaurants toulousains.

Plongée dans le ventre du MIN
A 7 h 30, Emmitouflé dans son blouson, Bernard, 72 ans, se fraye un chemin au milieu des cageots et des détaillants qui s'affairent dans « la chenille », la halle des grossistes en fruits et légumes. « C'est intéressant de voir comment s'organise un tel lieu et surtout la façon dont les vendeurs négocient les prix, selon les cours du marché, s'amuse ce retraité d'Airbus. Mon père participait au MIN qui se tenait anciennement à Arnaud-Bernard alors ça me rappelle de bons souvenirs ». Marges des grossistes, provenance des produits ou profils des acheteurs, Stéphane, acheteur-vendeur pour le groupe Pomona, répond avec passion aux questions de ces touristes matinaux. « C'est valorisant pour nous de faire connaître notre travail, assure-t-il. Peu de gens savent par exemple que nous livrons les marchandises aux collectivités, soit 15 000 personnes à nourrir par jour ». Dans le hangar des grossistes horticoles, Germaine est ébahie devant les milliers de fleurs, plantes et arbustes exposés sur les 6 000 m2 de l'espace. « C'est beaucoup moins cher que chez les fleuristes mais c'est surtout impressionnant de voir autant de fleurs », s'étonne cette septuagénaire. Une visite originale qui a ravi les participants, heureux d'avoir découvert l'envers du décor. Pour Paul Mirous, le directeur général du MIN, « ces visites répondent aux attentes des consommateurs, attentifs à la traçabilité et la provenance des produits. Cela met en avant le travail de la filière agricole régionale et notre territoire ».

pratique

Les visites au marché d'intérêt national sont accessibles, sur réservation, aux groupes et aux individuels au 05 34 39 42 02. Prévoir un vêtement chaud et des chaussures confortables. Tarifs : 11,50 € pour les adultes, 9,50 € pour les mineurs, étudiants et demandeurs d'emploi, gratuit pour les moins de six ans.