Fronton : un label AOC à durée déterminée

©2006 20 minutes

— 

Comment limiter la surproduction et la mévente des vins tout en favorisant la remontée des prix ? C'est en voulant répondre à cette équation que les responsables du vignoble du Frontonnais ont décidé d'instaurer des nouvelles mesures à partir des vendanges 2006. « Cela ne sert à rien de produire si on ne sait pas vendre correctement », résume Hugo Cavagnac, directeur de la maison des vins de Fronton. Dans sa ligne de mire, les trois millions de bouteilles non vendues sur les quinze millions qui sortent chaque année des caves de Fronton. Parmi les nouvelles mesures, l'agrément caduc, que Fronton est le premier vignoble AOC à appliquer, fait figure de vraie nouveauté. Applicable uniquement aux 174 exploitations labellisées AOC, il donne une certification de l'appellation, limitée dans le temps, aux vins rouge et rosé : un an pour le rosé et deux ans pour le rouge. A charge au viticulteur de vendre son vin dans ce délai sous peine de repasser devant le jury d'agrément. « Si le vin n'a pas la même qualité, il perdra son label AOC et sera classé vin de Pays », explique encore Hugo Cavagnac. Car comme le rappelle Frédéric Ribes, président de la fédération des vins du Sud-Ouest, à l'origine de cette mesure, « l'objectif est de tirer le label AOC de Fronton vers le haut. Le vin est un produit vivant, certains se bonifient d'autres se dégradent. Il est normal de juger à nouveau au bout de quelques mois si la qualité est toujours au rendez-vous ». Chez les viticulteurs, l'agrément nouvelle formule est plutôt bien accueilli. « Cela va inciter les viticulteurs à mieux travailler et à revaloriser l'AOC de Fronton », analyse Géraud Arbeau, viticulteur au Château Plaisance à Labastide Saint Pierre. Les retombées de cette nouvelle mesure appliquée à partir de janvier 2007 seront multiples. A terme la nouvelle notoriété de l'AOC Fronton devrait lui permettre de faire monter ses prix mais aussi de conquérir de nouveaux marchés, notamment à l'export.

Philippe Font

rouge Sur les 110 000 hectolitres de vin AOC produit sous l'appellation Fronton, 70 000 sont vendangés en rouge contre 30 000 en rosé.