Les 24 « grands frères » arrivent ce lundi dans les établissements

— 

Il y a quinze jours, le ministre de l'Éducation nationale annonçait la création d'un observatoire de la violence scolaire. Mais la première mesure prise par Vincent Peillon sur ce sujet sensible est la mise en place des assistants chargés de prévention et de sécurité (APS). Dans l'académie de Toulouse, ces 24 « grands frères » prennent officiellement leur fonction ce lundi matin. Seize d'entre eux exerceront à Toulouse dans six collèges et trois lycées « les plus exposés aux phénomènes de violences et dont le climat nécessite d'être particulièrement amélioré. Ils seront là pour déminer les conflits », avance-t-on au rectorat. Les missions de ces jeunes adultes iront de la gestion des crises graves à la prévention. Formés durant deux mois, ils seront ensuite en lien direct avec l'équipe mobile de sécurité. Installée en mars 2010, celle-ci a pour mission de soutenir, protéger et sécuriser les établissements. Ses seize membres réalisent par exemple des diagnostics pour savoir si l'enceinte de tel lycée est assez haute et conforme. Ils forment aussi les membres du personnel à ces questions.