TOULOUSE - Une fiction très inspirée

— 

« C'est l'histoire d'une femme qui disparaît un dimanche matin comme les autres. Elle s'appelle Betty, et sa disparition laisse des traces aussi énigmatiques que mystérieuses. » C'est le résumé du téléfilm diffusé ce mercredi soir sur France 2. Sauf que dans la vraie vie, Betty s'appelle Suzy. Ce fait divers a passionné les Toulousains et ils ne manqueront pas de faire le rapprochement entre La Disparition et l'affaire Viguier. L'auteur de ce téléfilm, Jean-Xavier de Lestrade, s'est inspiré de l'histoire de son ancien professeur de droit toulousain, Jacques Viguier, acquitté à deux reprises. Oscarisé pour son documentaire Un coupable idéal, il laisse planer le doute dans cette fiction très inspirée.B. C.