VIDEO. «Game of Thrones»: Les créateurs «s'excusent» pour le dernier épisode (mais en fait non)

SERIES TV Vous n'allez bientôt plus pouvoir supporter un mot issue de la série, et les créateurs compatissent...

V. J.

— 

Image extraite de la première bande annonce officielle de la saison 6 de «Game of Thrones».
Image extraite de la première bande annonce officielle de la saison 6 de «Game of Thrones». — HBO

[ATTENTION SPOILERS SUR L’EPISODE 5 DE LA SAISON 6]

Diffusé dimanche sur HBO aux Etats-Unis et dans la foulée sur OCS en France, le dernier épisode de la série Game of Thrones, et cinquième de la saison 6, a vu encore la mort d’un de ses personnages, un des préférés du public : Hodor. Le molosse se sacrifie pour barrer la route aux Marcheurs blancs et permettre ainsi à Bran et Meera de se sauver.

>> «Game of Thrones»: Les fans de Hodor ont trouvé le cadeau parfait (SPOILER ALERT)

« Hold the door ! Hol the dor ! Ho dor ! »

Dans l’émission de Jimmy Kimmel, les créateurs et showrunners D.B. Weiss et David Benioff ont ainsi tenu à demander pardon aux fans. Mais pourquoi ? « Nous aimerions nous excuser pour l’épisode de dimanche, expliquent-ils. Non pas pour avoir tué Hodor, nous tuons beaucoup de personnages, mais pour tous les idiots qui dorénavant crieront "Hodor" quand ils demanderont à quelqu’un de leur tenir la porte. »

>> A lire aussi : Les meilleures répliques de Hodor

En effet, l’épisode révèle, dans sa scène finale, l’origine du nom « Hodor », également le seul mot qu’il prononce de toute la série. La jeune Meera lui demande de tenir la porte face à l’assaut des morts-vivants (« Hold the door » en anglais), des mots qui, grâce au pouvoir de Bran, résonnent dans le passé, dans sa tête alors qu’il est encore adolescent. Pris d’une crise, il répète la phrase « Hold the door » jusqu’à ce qu’elle ne devienne plus qu’une contraction, un mot : Hodor. Les « excuses » des auteurs chez Jimmy Kimmel sont ensuite illustrées par des situations à la fois exaspérantes et hilarantes devant un hôtel, un ascenseur, etc. Bien vu et bien drôle.