La télé «gay friendly», mais pas en prime time

©2006 20 minutes

— 

Bette, alias Jennifer Beals, soupire pendant que sa petite amie lui fait un cunnilingus. La scène d'ouverture de la deuxième saison de « The L Word », ce soir à 22 h 30 sur Canal+, a déjà été vue dans une vingtaine de pays. « Du Surinam à Malte, la série marche partout, explique Olivier Levet, de The Wit, institut de veille cathodique. Mais sur des chaînes payantes, et en deuxième partie de soirée. » L'an dernier, Canal+ avait offert le prime time aux lesbiennes chics de Los Angeles. « Une erreur, reconnaît Eric Laroche, de l'unité acquisitions. La série s'adresse à un public ciblé. D'ailleurs, aucune antenne généraliste n'en veut, par peur de choquer la ménagère. » M6 diffusera pourtant, à partir du 21 juillet, le pendant masculin de « The L Word » : « Queer as Folk ». Mais à 0 h 50. « Pour le prime, il faut attendre, estime Media-G, l'observatoire de l'homosexualité dans les médias. Dimanche, TF1 a programmé Pédale douce à 20 h 50, mais dès qu'on sort de cette vision “folklo”, le concept est relégué. »

Alice Coffin