Fusion CanalSat-TPS en attente d'arbitrage

©2006 20 minutes

— 

Le poids lourd du PAF verra-t-il le jour ? Le 13 juillet, le Conseil de la concurrence décidera s'il accepte la fusion entre CanalSat et TPS. Il auditionne aujourd'hui les dirigeants des deux bouquets satellite. Et Vivendi, maison mère de Canal+, devra défendre sa juteuse opération. France Télévisions dénonce en effet le nouvel ensemble, qui réunira la chaîne cryptée, TF1, M6 et Lagardère, gros producteur télé. « Le service public craint que ces acteurs ne s'entendent pour s'arroger les droits de diffusion des événements sportifs, des séries et des films américains, explique un observateur. Pour défendre sa place dans la télé gratuite, il veut voir disparaître les tranches en clair de Canal+. » Autre adversaire, France Télécom, qui réclame le droit de reprendre, sur ses réseaux de téléphonie mobile et ADSL, des chaînes phares comme Canal+ Sport ou TPS Star. Soucieuse de préserver ses avantages, Canal+ fait mine de s'inquiéter : « Si la fusion nous affaiblit, nous y renoncerons... »

Dan Israel