«Koh Lanta»: les candidats ont-ils conclu un pacte secret avant le tournage?

TELEVISION Claude, Bertrand, Coumba et Patrick avaient-ils prévu avant même leur départ sur l'île de se partager le butin en cas de victoire?...

A.L

— 

Koh Lanta saison 11
Koh Lanta saison 11 — A. Issock / ALP

La rumeur circule depuis quelque temps, alimentée au fur et à mesure par les déclarations de plusieurs candidats éliminés. Maud et Guénaëlle d’abord, puis Teheiura, éliminé vendredi soir. S’il évoque le pacte, le candidat polynésien ne croit cependant pas en une trahison. «Claude m'a contacté avant de partir. Mais nous n'avions pas du tout parlé d'alliances ni rien. Il m'a juste dit : 'Tu sais, on gagne jamais seul à Koh-Lanta» a confié le candidat à Télé Loisirs.

Claude, Bertrand, Coumba et Patrick se sont-ils concertés avant même leur départ pour l’île pour qu’aucun d’entre eux ne reparte bredouille si l’un des quatre remportait la victoire? Le scénario est en tout cas plausible, puisque dans «La Revanche des Héros», les candidats sont des anciens de l’émission, qui se connaissaient donc avant le tournage. 

Interrogé par le Parisien, Bertrand reconnaît avoir été en contact avec les autres candidats mais dément un pacte financier.  «Ce serait vous mentir de dire qu’on n’a pas essayé d’aller le plus loin possible ensemble, mais on n’a rien prémédité (…) En amont, il y a des caresses dans le sens du poil, des pactes de non-agression. Mais un accord financier, c’est totalement infaisable, parce qu’on ne sait jamais ce qui arrivera sur place» a-t-il déclaré au journal.

Rien n’interdit un pacte secret

La production était au courant dès le début, d’après les informations du Parisien. Le problème, c’est que le réglement n’interdit en rien les pactes financiers. «C’est impossible à vérifier ou à interdire, que ce soit avant ou pendant l’émission» explique Denis Brogniart, le présentateur historique de l’émission.  «Comment voulez-vous empêcher quelqu’un, par générosité ou stratégie, de partager son gain? C’est humain» ajoute-t-il.

Denis Brogniart ne croit pas en un pacte financier, et parie plutôt sur une «alliance amicale, fondée sur l’admiration mutuelle». «Les pactes d’argent sont des pactes de faibles. Or Claude dans les épreuves, Bertrand dans la survie et Patrick dans la stratégie et la popularité sont des candidats forts. Aucun d’entre eux n’a volé sa place» estime le présentateur.

Samedi prochain, la demi-finale désignera les cinq derniers Robinson en lice. Saura-t-on d’ici là si la compétition était faussée depuis le départ?