Télévision

Vincent Delerm vu des coulisses

Un F2 d’étudiant à Rouen : entre l’évier et la télé, Vincent Delerm pianote sur son synthé. C’est l’une des scènes étonnantes de « Vincent Delerm, à un détail près », documentaire à ne pas rater, sur France 5. Pendant six mois, au fil d’une tournée, la ca

Un F2 d’étudiant à Rouen : entre l’évier et la télé, Vincent Delerm pianote sur son synthé. C’est l’une des scènes étonnantes de « Vincent Delerm, à un détail près », documentaire à ne pas rater, sur France 5. Pendant six mois, au fil d’une tournée, la caméra de Bruno Sevaistre a suivi l’interprète de « Fanny Ardant et moi » avant sa révélation aux Victoires de la musique 2003. Ici, pas de potins people. « Filmer chez moi n’était même pas prévu au départ, confie Delerm. Bruno voulait montrer la vie qui accompagne le spectacle. » Au résultat, une jolie série d’instantanés : la solitude du chanteur dans sa loge, rabâchant inlassablement ses textes et repassant sa chemise ; la tension du concert d’Avignon auquel assiste Jean-Louis Trintignant, héros d’une de ses chansons. En fil rouge, un entretien évoque le processus de création de son album, bricolé au cours de sa dernière année d’études (et déjà vendu à 270 000 exemplaires) ou son expérience du café-théâtre. Les novices tomberont sous le charme. Et les fans finiront d’être conquis. Alice Clodenis