Une double ration d'espions sur Arte

— 

« Parmi la quarantaine de courriels reçus sur Clearstream, une expression récurrente : “On n’y comprend rien!” Cela rend modeste…» Arte n’a cure du constat, dressé samedi sur France 2 par le médiateur Christian-MarieMonnot. A 22 h 40, sa théma traitera non pas d’une, mais de deux affaires d’espionnage : le dossier Clearstream, et son équivalent allemand. Qui met en cause le Bundesnachrichtendienst (BND) – les services secrets – accusé d’avoir payé des journalistes pour espionner des confrères. « Les télés hexagonales parlent tant de Clearstream qu’elles mentionnent à peine le BND, pourtant très médiatisé en Allemagne, souligne Michaël Monninger, correspondant du Zeit, sur le plateau ce soir. Et nos chaînes n’évoquentguère Clearstream, car elles y voient un incompréhensible DaVinci Code à la française…»Qu’à cela ne tienne, la confrontation des dossiers « permettra de prendre de la distance, et de mieux les saisir », espère Hervé Claude, animateur du débat. Avec Arte,vivons curieux!

Alice Coffin