Donnant-donnant entre Canal et TF1?

— 

En mars, la souplesse de Canal+ lors du transfert d’Harry Roselmack sur TF1 avait surpris. Forte d’«un contrat d’image exclusif » jusqu’à la fin août avec le journaliste,lachaîne cryptée avait accepté de le laisser filer dès juin. A la lumière du débauchage de Laurence Ferrari, l’indulgence de Canal devient plus lisible. «Difficile de croire qu’il n’y ait pas eu une sorte de troc», estime un observateur. Rodolphe Belmer, DG de la chaîne, reconnaît dans Libération ne pas être «dans une logiqueagressive vis-à-vis de TF1». Et
Etienne Mougeotte, numéro 2 de TF1, assure dans Le Parisien qu’il n’est pas gêné par la défection de sa
journaliste, puisqu’elle ne part pas «pour France 2 ou M6». Une paix des braves qui doit sans doute beaucoup à la fusion en cours entre CanalSat et TPS, les bouquets satellite des deux groupes.

D. I.