Virginie de Koh-Lanta: «Utiliser la stratégie, c'était la meilleure chose à faire pour moi»

INTERVIEW La jeune femme de 32 ans a dû abandonner pour raison médicale...

Propos recueillis par Corentin Chauvel

— 

Virginie, candidate de Koh-Lanta 2011.
Virginie, candidate de Koh-Lanta 2011. — A.ISSOCK / ALP

C’est fini pour Virginie. La jeune femme de 32 ans a quitté Koh-Lanta ce vendredi soir pour raison médicale. Loin de figurer parmi les favorites, l’Ardennaise a pourtant effectué un beau parcours. Elle s’exprime pour 20 Minutes.

Vous ne pouviez vraiment plus continuer?
Je ne me suis pas sentie trop bien avant le jeu de confort, j’étais très fatiguée, faible physiquement et psychologiquement. Je ne voulais pas trop le dire, parce que je voulais quand même participer à l’épreuve. Mais après, c’était pire. J’ai passé 72h à l’infirmerie et on m’a annoncé que j’étais trop faible pour revenir dans le jeu. Si j’avais su, j’aurais mangé plus parce que je ne me nourrissais presque pas, ou je me forçais. J’aurais aussi dû faire un peu plus de sport avant l’émission.

Vous êtes déçue d’avoir été sortie de cette manière?
Oui, je n’ai pas trop accepté sur le coup, et encore aujourd’hui, c’est dur à avaler parce que je me dis que je pouvais aller au bout. Il ne restait plus grand-chose avant la finale, ça dégoûte un peu. Mais pour quelqu’un comme moi, avec quelques kilos en trop et qui ne fait pas de sport, je me suis bien débrouillée.

Jusqu’où pensiez-vous pouvoir aller dans l’aventure?
Au début, je voulais au moins rester quinze jours, parce que je me disais que les autres candidats allaient me jeter tout de suite. Puis je me suis liée avec certaines personnes (Maxime, Laurent, Ella), j’ai eu chaud, mais j’ai réussi à atteindre la réunification. Ensuite, j’étais encore plus confiante, j’étais sûre que je pouvais aller jusqu’au carré final, c’était mon but. Après, jusqu’aux poteaux, ce n’est pas certain parce que pour l’épreuve d’orientation, je suis nulle.

Au début, vous êtes apparue très discrète avant de vous révéler un véritable stratège…
Oui, quand je suis arrivée sur l’île, j’ai beaucoup observé, je n’ouvrais pas trop ma bouche. Après, je me suis incrustée dans le groupe et je me suis dévoilée. Pour moi, utiliser la stratégie, c’était la meilleure chose à faire, faut pas se leurrer. Dès le début, j’entendais déjà des choses sur moi, sur mon rendement dans les épreuves, donc je me suis liée à Maxime. Mais j’assume.

De manière générale, l’aventure correspondait à ce que vous imaginiez?
Oui, sauf que c’était quand même plus dur, notamment les épreuves qui étaient très difficiles. Mais depuis le début de l’émission, j’ai toujours voulu y participer, même si la nourriture n’est pas là et qu’on dort mal. Au final, ce que j’ai apprécié le plus, c’était l’aventure en elle-même et surtout le fait de rencontrer des personnes différentes, comme Martin par exemple, malgré les petits soucis qu’on a eu ensemble.