Toujours plus de docufictions sur France3

©2006 20 minutes

— 

Un flop. Le docufiction Otages à Bagdad n'a engrangé que 8,7 % de parts de marché lundi soir sur France 3. « Les gens n'ont peut-être pas eu envie d'un sujet sur l'Irak, alors que cette guerre est dans chaque JT depuis trois ans », avance Muriel Rozé, directrice des documentaires de la Trois. Malgré ce revers, la chaîne ne renonce pas au mariage « info- émotion », qui caractérise le genre. En tournage, Le massacre de Jonestown retrace le suicide collectif de la secte du Temple du Peuple, en 1978, au Guyana. Suivra un docufiction sur l'éruption du mont Saint-Helens, aux Etats-Unis en 1980.

Egalement en cours d'écriture, une reconstitution du procès de Didier Gentil et Richard Roman, qui avait abouti, en 1992, à l'acquittement de ce dernier, accusé de l'assassinat d'une fillette. L'avocat de Roman, Henri Leclerc, n'a pas encore donné son feu vert au projet.

C. B.