Catherine de Koh-Lanta: «Maxime a été trop fort»

INTERVIEW L'aventurière de 53 ans a été victime à son tour du plus grand stratège de l'émission...

Propos recueillis par Corentin Chauvel
— 
Catherine, candidate de Koh-Lanta 2011.
Catherine, candidate de Koh-Lanta 2011. — A.ISSOCK / ALP

Une semaine après Lisa, c’est au tour de Catherine de passer à la trappe ce vendredi soir, victime elle aussi des stratégies de Maxime. La doyenne des femmes de la 11e édition de Koh-Lanta, débutée la semaine dernière sur TF1, reste sur sa faim après seulement six jours de compétition. Elle se confie à 20Minutes.

Comment avez-vous vécu votre élimination?
Très mal, j’étais très frustrée parce que je n’étais pas du tout prête à partir. Je suis aussi tombée des nues parce que je n’avais pas de défaillance physique, j’en avais encore sous le pied. Je n’ai rien contre Virginie, mais je pensais que c’était elle qui allait partir. Je ne m’attendais pas du tout à cette élimination, malgré un léger doute par rapport à Maxime.

Vous en voulez à Maxime?
Oui, parce que ce genre de stratégie, dans le concept du jeu, c’est trop tôt. Puis sa façon de faire ne me convient pas du tout, il a tout fait par derrière et il a eu des mots durs envers les filles. Quand j’ai vu ce qu’il a fait à Lisa, il a été trop fort parce que j’avais nullement envie de voter contre elle au départ. Après l’émission, je ne me sentais pas bien et j’ai été m’excuser auprès d’elle.

L’aventure a-t-elle été belle malgré ses six jours de compétition?
Oui, tout à fait. Je suis très fière et très contente de l’avoir fait parce que je suis une frappée de l’émission. L’élimination, ça fait partie du jeu et j’ai fait tout ce que j’ai pu sur les épreuves et sur le camp. Mon seul regret, c’est de ne pas avoir communiqué plus avec les gens sur le jeu même si je suis resté en contact avec eux après l’émission. Mais c’est ma nature qui est comme ça. 

En tant que doyenne des femmes cette année, aviez-vous un message à faire passer?
Oui, je voulais faire comprendre aux femmes de mon âge que quand on veut quelque chose, il faut y aller. A 53 ans, on n’est pas obligé de rester enfermée, de faire le ménage ou de s’occuper des enfants. On peut aussi avoir un rêve et je l’ai réalisé en participant à Koh-Lanta. Je n’ai eu aucun complexe à propos de mon âge, ça ne me pose aucun problème d’être avec des jeunes. Je suis convaincue que cette aventure était faite pour moi.