Pro et anti-CPE tous unis contre les médias

©2006 20 minutes

— 

Front uni des étudiants pro et anti-CPE... contre les médias. « Au-delà des positions sur le contrat première embauche, notre mouvement est aussi le premier à se révolter contre les journalistes », estime Matthieu Rouveyre, webmestre de stopcpe.net. A l'issue de chaque manif, il reçoit 500 photos et une cinquantaine de vidéos. « Nous sommes devenus les médias, poursuit-il. Parce que ni TF1 ni France 2 ne diffuseront des vidéos de flics impassibles devant des étudiants tabassés par des casseurs. » Même exaspération dans l'autre camp. « Les caméras nous ignorent, heureusement, nous existons via notre site et les blogs », souligne Warren Azema, responsable de SOS Facs bloquées à Montpellier. Déjà transparent, il a craint de devenir invisible après la mise en place, par les opposants au CPE, d'une cellule et d'une charte de communication qui, le 6 mars, s'est traduite par l'exclusion des journalistes des AG. Depuis, la presse a réintégré les amphis. « Mais on reste vigilant, souligne Matthias Perez du syndicat SUD. Ras le bol que nos revendications soient tronquées. » Une réaction qui ne trouble pas les rédactions locales. « Ici, même les lycées ont leurs chargés de com, s'amuse Guy Trubuil du Midi-Libre. A France 3 Montpellier, Philippe Ollive-Simon est plus prompt à l'autocritique. « Normal qu'ils s'énervent si je viens à leur AG juste pour tourner un plan de bras levé. Mais chacun ses impératifs. » A TéléSorbonne, association audiovisuelle née en 1998, Basile Janssen, le président, s'efforce justement « de marier info et points de vue militants. Sans contraintes d'audience, il est possible d'expliquer tous les enjeux. » Soucieux de relayer la fronde au plus près, Radio Campus, elle, a mis au point un réseau de correspondants-étudiants. « Les jeunes sont très méfiants envers les médias traditionnels mais notre standard à nous explose », témoigne Constant Leloup, directeur de développement. « C'est générationnel, estime Jean-Louis Missika, auteur de La fin de la télévision (Seuil). Ils ont grandi avec les nouvelles technologies et les maîtrisent à la perfection. Cette fois, au service de leurs convictions. »
Alice Coffin