France 2 accusée de faire sa pub à l'école

©2006 20 minutes

— 

Mercredi dernier, des lycéens parisiens ont raté une avant- première : celle du Grand Charles, un téléfilm en deux parties diffusé hier et ce soir sur France 2. Manqué aussi, le débat avec Bernard Stora et Bernard Farcy, le réalisateur et l'acteur. La mobilisation anti-CPE a convaincu le proviseur du lycée Balzac de tout annuler. Une défection qui a contrarié les intentions ministérielles d'étendre l'initiative à d'autres académies. Sur le principe, France 2, malgré l'envoi d'un DVD au rectorat il y a un mois, se défend de faire sa pub à l'école : « Lorsque nous estimons qu'un programme est pédagogique, nous organisons des projections. » Même son de cloche à l'académie de Paris : « Le film correspond au programme de terminale. Notre démarche n'est pas promotionnelle. » Hier, le rectorat a néanmoins adressé une note aux proviseurs selon laquelle le film pourrait susciter « un travail pédagogique avec des professeurs et des élèves motivés ». Privés de visionnage, les lycéens sont invités par le rectorat à regarder le film à la maison.

Raphaëlle Baillot