Cow-boy en eaux troubles sur Canal +

©2006 20 minutes

— 

1876.

Un village perdu de l'Ouest américain en pleine ruée vers l'or. Des cow-boys, des Indiens, des saloons... Mais ni duels au soleil couchant, ni pétaradantes attaques de diligence. « Deadwood », diffusé dès ce soir par Canal + (21 h 40), est très loin des stéréotypes du western yankee.

« La série plonge dans un monde peuplé d'aventuriers et de prostituées, où l'argent et la violence font la loi, explique Sandra Ouaiss, directrice des acquisitions de la chaîne cryptée. Elle revisite de façon radicale les mythes fondateurs de la civilisation américaine et rappelle que ses règles morales occidentales n'ont pas toujours été de mise.»

Produite par David Milch, le créateur de « NYPD Blues», « Deadwood » a été lancé en 2004 sur HBO. Son ambiance poisseuse et son langage très cru ont attiré 4,5 millions de téléspectateurs et lui ont valu cinq Emmy Awards.

D. I.