Le thème de l'insécurité s'incruste à l'antenne

©2006 20 minutes

— 

La France cathodique a peur. Encore et toujours. Ce soir, dans Faits divers à la Une, un documentaire déjà diffusé en mars 2003, France 5 revient sur le traitement alarmiste de la délinquance à la télé.

« Après le matraquage sécuritaire de la dernière campagne présidentielle, j'ai plongé dans les archives de l'INA pour montrer comment la question avait colonisé le petit écran depuis les années 1960 », explique le réalisateur Michel Royer. L'avalanche de reportages et de magazines fortement dosés en insécurité du printemps 2002 pourrait à nouveau s'abattre sur les écrans. Présidentielle de 2007 « oblige ».« Les mêmes ingrédients sont réunis, juge le sociologue Laurent Mucchielli. Des faits divers spectaculaires, comme le meurtre d'Ilan Halimi, les émeutes, l'insécurité sociale... Même si les reporters tentent de ne pas reproduire les amalgames entre les cités et une “ultraviolence” fantasmée, leur hiérarchie va surfer sur ces inquiétudes. Comme une part de la droite : l'angoisse fait vendre. »

Dan Israël