Tensions entre les chaînes parlementaires

©2006 20 minutes

— 

« Taisez-vous Elkabbach ! » Prêtée à Georges Marchais, cette petite phrase fait des émules dans les rangs de LCP-Assemblée nationale

La raison de l'agacement suscité par le président de Public Sénat ? Sa propension à communiquer sur le remarquable « travail citoyen » de sa chaîne lors des retransmissions des auditions de la commission d'enquête sur l'affaire d'Outreau

« C'est nous qui avons engagé tous les moyens techniques et financiers pour filmer cette actu », s'insurge la rédaction de LCP-AN

Bref, Elkabbach tirerait la couverture à lui

« Pour relayer les auditions, insiste LCP-AN, nous avons travaillé pendant les créneaux horaires dévolus à Public Sénat, qui n'a eu qu'à apposer son logo sur l'écran ! » Bien que Public Sénat nie « toute polémique », la cohabitation entre les deux chaînes alternativement diffusées sur le même canal semble tourner au vinaigre

D M