Silence télé sur les noms des complices de Castel

© 20 minutes

— 

Toutes les télés sont au diapason. Les noms et les visages des ex-complices d’Hélène Castel, dont le procès pour braquage se tient à Paris, ne seront pas divulgués. Condamnée par contumace en 1984, elle avait fui au Mexique, jusqu’à son arrestation en 2004. Ses trois complices ont, eux, purgé leur peine. Deux ont été réhabilités. Mais aujourd’hui, tous doivent témoigner. Au nom du droit à l’oubli, les télés ne les nommeront pas. « Identifier des gens qui ont refait leur vie ne clarifiera pas le dossier », justifie Pascal Pinning chef des événements à TF1. Même écho à France 2. « Nous ne voulons pas jeter en pâture des témoins qui ont payé leur dette », surenchérit Dominique Verdeilhan, chroniqueur judiciaire. Au 13 h, hier, ce sont des silhouettes filmées de dos que les téléspectateurs ont entraperçues. Seule LCI dissone. « Si la compréhension du procès l’exige, nous donnerons les identités. Le principe d’abstention n’est pas absolu. » David Medioni