Télévision

Sombre année pour les reporters

2005 a été l’année la plus meurtrière pour les journalistes depuis 1995. Selon le bilan annuel sur la liberté de la presse de Reporters sans frontières, 63 professionnels des médias ont trouvé la mort en douze mois. L’Irak est de loin le pays le plus dang

2005 a été l’année la plus meurtrière pour les journalistes depuis 1995. Selon le bilan annuel sur la liberté de la presse de Reporters sans frontières, 63 professionnels des médias ont trouvé la mort en douze mois. L’Irak est de loin le pays le plus dangereux : 24 reporters et 5 de leurs collaborateurs y ont péri en 2005. Depuis le début du conflit en 2003, ils sont 76 à y avoir été tués, soit 13 de plus que pendant toute la guerre du Vietnam, de 1965 à 1973. Sept journalistes ont aussi été assassinés aux Philippines, et 5 en Afrique. Le 1er janvier, 126 étaient détenus dans 23 pays, dont 32 en Chine, 24 à Cuba et 17 en Ethiopie.