La télé algérienne soigne son président

© 20 minutes

— 

Comment se porte le patient Bouteflika ? C’est la question en vogue en Algérie. Pour y répondre, les Algériens se tournent, comme souvent, vers les JT français. Huit millions d’entre eux les suivent via la parabole. Mais cette fois, ils n’ont rien appris sur la santé de leur président, hospitalisé un mois à Paris. « Les télévisions françaises ne nous ont rien appris de nouveau », déplore Chawki Amari, journaliste indépendant algérien. Les images diffusées sur la chaîne ENTV – surnommée « l’Unique », en référence à sa docilité–, visaient, elles, à rassurer. De retour au pays, le Président y est apparu en bonne santé. Apparu seulement, « puisqu’on ne l’a pas entendu et que les images ont été assorties de communiqués officiels », ajoute Amari. Si cette opération de communication a bien apaisé quelques doutes, « l’incertitude sur la santé de Bouteflika est réelle, mais elle le sert », pondère Nicolas Beau, du Canard enchaîné. « Com ou pas, le fait qu’il finisse son mandat évite au pays une énième crise », confie Amari. David Medioni