En Italie, écran total pour Silvio Berlusconi

©2006 20 minutes

— 

A deux mois des législatives, les téléspectateurs transalpins sont déjà au bord de l'overdose berlusconienne

Jeudi, l'équivalent italien du CSA a condamné à 150 000 e d'amende Mediaset, la holding du président du Conseil

Motif ? Les trois chaînes du groupe ont complaisamment accordé « un temps d'antenne disproportionné » à leur patron

« Il Cavaliere » n'en finit pas de s'inscruster dans la lucarne : trente-trois passages télé depuis janvier, soit cinq fois plus que son principal rival, le démocrate chrétien Romano Prodi

« Berlusconi s'invite sur les chaînes privées, mais aussi sur les antennes publiques de la Rai, note Giampiero Martinotti, du quotidien La Repubblica

Distancé dans les sondages, il mise tout sur les médias

» Mais évite avec soin les émissions politiques : « Il préfère les programmes de sport ou de variétés, indique Eric Jozsef, auteur de La Résistible Ascension de Berlusconi (Grasset)

Il y parle directement à ses électeurs et n'a pas besoin de défendre son bilan»

D I