Un 61e journaliste tué en Irak

© 20 minutes

— 

L’Irak toujours aussi meurtrier pour les journalistes. Vendredi, un réalisateur de la télé publique irakienne Al-Iraqia a été enlevé à Mossoul et son corps retrouvé criblé de balles. Khaled Sabih Al Attar travaillait pour l’émission satirique « Je m’en fous ». Un programme qui raille l’incurie du gouvernement et son incapacité à améliorer la vie quotidienne. La semaine dernière, c’est l’armée américaine qui avait abattu trois reporters irakiens. Selon Reporters sans frontières, 61 professionnels des médias sont morts en Irak depuis le début du conflit, en mars 2003. Les pertes les plus élevées depuis la fin de la guerre du Vietnam.