20 Minutes : Actualités et infos en direct
PALMARES« Le Colosse aux pieds d’argile » et son jeune acteur primés à Monte-Carlo

Festival TV de Monte-Carlo : « Le Colosse aux pieds d’argile » et son jeune acteur primés… Le palmarès de cette édition

PALMARESDiffusé sur TF1, le film, inspiré de la vie de l’ancien rugbyman Sébastien Boueilh, a « chamboulé » le jury du 62e Festival de télévision de Monte-Carlo. La série britannique « Ten Pound Poms » a également été récompensée
L'ancien rugbyman Sébastien Boueilh, Timi-Joy Marbot, la réalisatrice Stephanie Murat et le producteur  Sydney Gallonde, sur le tapis rouge du 62e Festival de télévision de Monte-Carlo, le 20 juin 2023.
L'ancien rugbyman Sébastien Boueilh, Timi-Joy Marbot, la réalisatrice Stephanie Murat et le producteur Sydney Gallonde, sur le tapis rouge du 62e Festival de télévision de Monte-Carlo, le 20 juin 2023. - AFP / AFP
Fabien Binacchi

Fabien Binacchi

L'essentiel

  • Faisant une entorse au règlement de la compétition monégasque, le jury du 62e Festival de télévision de Monte-Carlo a décerné son Prix spécial (normalement attribué à un film ou à une série) au jeune acteur Français Timi-Joy Marbot, 17 ans, à l’affiche du téléfilm Le Colosse aux pieds d’argile.
  • L’unitaire diffusé il y a peu sur TF1 et inspiré de l’histoire de l’ancien rugbyman Sébastien Boueilh, victime d’un pédocriminel dans son enfance, a également raflé la Nymphe d’or du Meilleur film.
  • Celle de la Meilleure série est revenue à Ten Pound Poms dont l’acteur principal, Warren Brown, a aussi remporté le prix d’interprétation masculine.

Au Grimaldi Forum de Monaco,

John Goodman était ressorti de toutes les projections impressionné par « la nouvelle génération d’acteurs ». Le président du jury du 62e Festival de télévision de Monte-Carlo l’avait expliqué à la presse et il l’a prouvé lors de la cérémonie de clôture, mardi soir, en distinguant « un jeune comédien, un adolescent » pour « sa performance ». Faisant une entorse au règlement de la compétition monégasque, la star américaine, « chamboulée », a décerné le Prix spécial du jury (normalement attribué à un film ou à une série) au jeune Français Timi-Joy Marbot, 17 ans, à l’affiche du téléfilm Le Colosse aux pieds d’argile.

Déjà récompensé au Festival de Luchon, l’unitaire diffusé il y a peu sur TF1 et inspiré de l’histoire de l’ancien rugbyman Sébastien Boueilh, victime d’un pédocriminel dans son enfance, a également raflé la Nymphe d’or du Meilleur film. Celle de la Meilleure série est revenue à Ten Pound Poms, (dès le 13 juillet sur OCS) dont l’acteur principal, Warren Brown, a aussi remporté le prix d’interprétation masculine. Parmi les actrices de la sélection, c’est la Danoise de 27 ans, Marie Reuther (Chorus Girls), qui est ressortie vainqueur. La production allemande en six épisodes The seed a, elle, décroché les statuettes de la Meilleure création et du public.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

« Parler au nom de toutes les victimes »

Mais celui du Grimaldi Forum, où la cérémonie était animée par Léna Situations et le britannique Ricky Whittle, n’a eu d’yeux (embués) que pour Timi-Joy Marbot, visiblement très ému au moment de recevoir son prix. « C’était assez compliqué de faire ce rôle. Je devais parler au nom de toutes les victimes, de toutes les personnes à qui ça arrive. Je devais représenter l’histoire de Sébastien », a-t-il dit des sanglots dans la voix.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Le comédien joue le rôle du rugbyman, incarné par Eric Cantona à l’âge adulte, dans sa jeunesse. Un peu plus tôt, John Goodman saluait sa performance sur « un important sujet inexploré », celui de « la pédophilie, des agressions sexuelles et des viols commis contre les enfants ». « Il a réussi à nous captiver, à nous émouvoir, à nous secouer et à nous toucher » en « dépeignant avec brio la lutte contre le silence », a expliqué le président, également au nom de ses six jurés, dont les acteurs Sara Mortensen et Shane West.

Timi-Joy Marbot, lui, s’est dit « persuadé que les artistes peuvent faire bouger les choses » à ce sujet. Et, a priori, ils l’ont fait. Egalement sur scène pour recevoir le prix du Meilleur film, Sébastien Boueilh a expliqué qu’en « rendant visible l’invisible, ce téléfilm a déjà sauvé des vies ». « Le jour de sa diffusion, le 119, le numéro de l’enfance en danger, a enregistré 20 % d’appels en plus. L’association que j’ai créée, et qui s’appelle également Colosse aux pieds d’argile, a parallèlement reçu plus de 500 hommes victimes, sans compter les femmes », a-t-il aussi précisé.

Le palmarès des Nymphes d’Or 2023 :

  • Dans la catégorie fiction

- Meilleur film : Le Colosse aux pieds d’argile

- Meilleure série : Ten Pound Poms

- Meilleure création : The Seed

- Meilleure actrice : Marie Reuther dans Chorus Girls

- Meilleur acteur : Warren Brown dans Ten Pound Poms

- Prix spécial du jury : Timi-Joy Marbot à l’affiche du téléfilm Le Colosse aux pieds d’argile

- Prix du public Betaseries : The Seed

  • Dans la catégorie documentaires et actualités

- Prix du meilleur grand reportage d’actualités : Life on the Donbas frontline

- Meilleur documentaire : The Man who played with fire

- Prix spécial du jury : Nazanin

  • Les prix spéciaux

- Prix spécial Prince Rainier III : Until the last drop

- Prix Amade : Russia, the stolen children of Ukraine

- Prix de la Croix-rouge monégasque : Oasis of peace

Sujets liés