«Incroyable talent» recherche sa Susan

TELEVISION L'émission de M6 se rebaptise «La France a un incroyable talent» et mise davatage sur les amateurs....

Anne Kerloc’h

— 

L'Ecossaise Susan Boyle lors de la finale télévisée de «Britain's Got Talent» le samedi 30 mai 2009.
L'Ecossaise Susan Boyle lors de la finale télévisée de «Britain's Got Talent» le samedi 30 mai 2009. — Ken McKay / Rex Feature/REX/SIPA

Au cas où ce ne serait pas assez clair, lundi 5 octobre, la présentation par M6 de la nouvelle formule d’Incroyable talent à la presse a commencé par un reportage sur Susan Boyle. L’Ecossaise à la voix aérienne et à l’allure lourdaude, héroïne de la dernière saison de Britain’s got talent, qui totalise déjà plus de 190 millions de vidéos vues sur Dailymotion, pourrait d’ailleurs venir en «guest» dans l’émission.

Pour trouver la Susan version française, l’émission se rénove du sol au plafond. Nouveau nom, plus proche de l’original «La France a un incroyable talent», nouvel habillage, nouveau lieu (le palais des Congrès d’Issy les Moulineaux au lieu du Cirque d’hiver à Paris), nouveaux animateurs (Alex Goude et Sandrine Corman remplacent Alessandra Sublet, partie sur France 5), et nouveaux jurés.

Seul le producteur Gilbert Rozon demeure, désormais entouré de Smaïn et de la comédienne et réalisatrice Valérie Stroh. Pour le reste, la ligne est claire: «plus d’amateurs, moins de professionnels et de semi-professionnels, on veut trouver le phénomène caché», détaille Anne-Sophie Larry, directrice des programmes de flux externalisés chez M6. Peut-être cette Lola de 15 ans, chemise à carreaux, lunettes épaisses et qui envoie du Léonard Cohen à en sidérer la salle, tandis que ses parents stressent en coulisses? Promis, cette saison, ce sera larmettes et émotions.