Secret story, les raisons d'un succès

TELEVISION L'émission diffusée sur TF1 est au top des audiences...

Sa. C.

— 

Benjamin Castaldi sur le plateau de l'émission de télé réalité Secret story.
Benjamin Castaldi sur le plateau de l'émission de télé réalité Secret story. — LORENVU-TV/NIVIERE-TV/LEROUX-TV/SIPA

Chaque vendredi, Secret Story enchaîne les bonnes performances d’audiences. Un succès jamais démenti depuis son lancement, le 19 juin dernier, qui avait réuni près de 5 millions de téléspectateurs. L’émission rassemble chaque vendredi environ 4 millions de fidèles. Casting de choc, mise en garde du CSA et emballement de la presse… Tous les ingrédients sont réunis pour faire de Secret Story un rendez-vous télévisuel incontournable. Explications.
 
Casting de choc
 
Beau gosse, grandes gueules, bimbo, vierge, bisexuelle et gay(s)… Les archétypes récurrents de la téléréalité sont bien représentés dans le casting. Parmi les fortes têtes, il y a «Jon», aka Jonathan, le beau gosse aux bras tatoués au stylo feutre dont le seul fait d’arme serait d’avoir séduit Sabrina, la vierge de l’émission. Cindy, la grande gueule qui aime montrer ses seins et provoquer des disputes, François-Xavier, le gay manipulateur à l’ego démesuré et Angie, la bimbo amoureuse, complètent le tableau peu reluisant de l’échantillon sensé représenter les 18/35 ans, cœur de cible de l’émission.
 
Des secrets hilarants
 
Le but du jeu, nous vous le rappelons, est de découvrir le secret des autres lofteurs. Si certains semblaient impossibles à percer (Jonathan aurait le même QI d’Albert Einstein, François-Xavier serait millionnaire), d’autres sont bien plus accessibles (Cindy est bi) ou tout simplement risibles (Emilie est «est la pire ennemie de Vanessa» et vice-versa ; Angie faisait «partie des 4 intrus»).

Cerise sur le gâteau: Rachel Legrain-Trapani était grimée en Ugly Betty lors de son arrivée dans l’émission pour protéger son secret (Miss France 2007). Sans succès: elle a été démasquée au bout de trois jours.
 
Un show bien scénarisé
 
Messes basses, règlement de comptes ou câlins… Chaque état d’âme est scrupuleusement enregistré par les caméras. Mais les candidats, qui n’ont plus la fraîcheur et la naïveté des pionniers de la téléréatlité (Loft Story en 2001), savent désormais jouer avec leur image. La demande en mariage «surprise» de Romain à Angie et la «réconciliation» de Jonathan avec Daniela font partie des temps forts du show.
 


 
 

 
Une bonne polémique
 
Le 6 août, le Conseil supérieur de l’audiovisuel adresse une mise en garde à TF1 au sujet de Secret Story. Motif? Les candidats, qui aiment vaquer à leurs occupations en petites tenues et jurer comme des charretiers, seraient trop vulgaires.



TF1 réagit par la voix de l’animateur, devenu spécialiste de la téléréalité, Benjamin Castaldi. « C'est juste un reflet de la jeunesse d'aujourd'hui qui s'exprime comme elle le fait dans Secret Story», assure-t-il dans le magazine VSD. De quoi alarmer tous les parents de France. Qu’importe, cette mise en garde génère un buzz dans les médias (ici, ici et ) et profite à l’émission.
 
Autre «événement» qui s’est soldé par un pic d’audience : le remplacement, au pied levé, de Benjamin Castaldi malade par Nikos Aliagas, le 11 septembre dernier: l’émission enregistre plus de 4,2 millions de fidèles, soit la meilleure de la saison. L’émission disposerait donc encore d’une marge de progression.
 
Et vous, regardez-vous Secret Story? Qu’est-ce qui vous plait dans cette émission?