«Nouvelle Star»: Camélia-Jordana a été éliminée

TELEVISION Revivez les temps forts du 9e prime de Baltard, mardi soir...

Sandrine Cochard

— 

La finale de «Nouvelle Star» 2009 opposera Leïla et Soan. Mardi soir, Camélia-Jordana a été éliminée. Retour sur les temps forts de cette soirée.

 
Premier passage
 
Une fois n’est pas coutume, c’est Camélia-Jordana qui ouvre la danse avec une chanson de Kate Nash. Le jury, dont les voix sont décidément impénétrables, lui met quatre bleus. «Je t’ai mis un bleu parce que tu l’as très bien copiée» lui enverra tout de même Lio, un rien vacharde.
 
Leïla arrache des larmes à Lio avec «Ma révérence», de Véronique Sanson. Sinclair s’est senti «en vibration», Philippe Manœuvre salue «un grand moment» et André Manoukian est conquis. Quatre bleus.



Suit le duo Leïla/Soan sur «Les histoires d’A», des Rita Mitsouko, un titre taillé sur mesure pour la personnalité un peu déjantée de la chanteuse, dont la voix n’a de cesse d’éclipser celle de son compère.
 
Soan poursuit son odyssée rock avec une version dynamitée de «Poupée de cire, poupée de son». Si le garçon n’a toujours pas réglé son problème de mémoire – il a encore oublié des paroles – il a au moins le mérite d’être moins criard et donc plus juste. Il écopera tout de même de trois rouges, seul Philippe Manœuvre est indulgent. De son côté, Lio fustige «du réchauffé» tandis que Sinclair évoque «une interprétation en dents de scie» et qu’André l’a trouvé «un peu absent». «Fatigue» répond Soan qui affirme ne plus en pouvoir. Syndrome Susan Boyle en perspective?
 
 
Deuxième passage
 
Camélia-Jordana s’attaque à «Mistral gagnant», de Renaud. Pas de quoi faire valoir l’étendue soul de sa voix mais la belle suscite l’enthousiasme du public et jury, qui lui accorde encore quatre bleus. Lio s’est calmée et fait l’éloge de cette «voix sans âge» tandis que les trois hommes sont toujours sous le charme. Camélia-Jordana n’oublie pas de glisser un petit mot à l’attention de sa sœur, dont c’est l’anniversaire.
 
 
Petite déception pour Leïla qui a préféré interpréter la version anglaise «Perhaps, perhaps, perhaps» de l’inoubliable boléro «Quizas», maintes fois repris et mis à l’honneur, notamment dans les films «La mauvaise éducation» de Pedro Almodovar et «In the mood for love» de Wong Kar-Wai. «Avalanche de bleu» s’exclame Virginie Guilhaume devant les quatre votes positifs des jurés. «Une reine de l’émotion, comique aussi», justifiera Lio. Dédé parle carrément de «tango un peu grotesque, mais dans le bon sens du terme». Si, c’est un avis positif. «Est-ce qu’on se dirige vers une finale féminine?», lance Philippe Manœuvre qui enterre déjà Soan.



Soan, à la guitare, et Camélia-Jordana entonnent «Walk on the wild side», de Lou Reed. Ou comment faire de cet étendard de la transgression une bluette aseptisée et sans intérêt. Le résultat sonne encore plus sirupeux que du Sony and Cher.
 
Pour son deuxième passage, Soan, qui aime décidément se mesurer aux standards de la chanson française, s’attaque à «L’accordéoniste», d’Edith Piaf. Deux bleus et deux rouges. Impassible, Soan écoute les reproches de Lio et de Sinclair, déçus par le manque d’entrain du chanteur. A Philippe Manouvre qui lui reproche son choix, Soan rétorque qu’on ne peut pas tout chanter sur M6. Et de réclamer un peu plus de calme de la part du public, habitué à scander le nom des candidats, «parce que c’est comme ça qu’on se gamelle comme des cons.» Ambiance.

Troisième passage

Camélia-Jordana fait enfin honneur à son statut de favorite avec «Paint it black», des Rolling Stones. La jeune fille fait encore un carton plein avec quatre bleus.
 


Sur «Mon cœur, mon amour» d’Anaïs, Leïla s’amuse mais tombe dans son péché favori: la démesure un peu brouillonne. Le jury, d’abord circonspect, finit par lui accorder deux bleus et deux rouges. Trop théâtrale pour Dédé et Sinclair, «over» pour Lio et «limite parodique» pour Philippe Manœuvre… Leïla divise, assurément.
 

Pour ménager un peu le suspens avant la dernière prestation de Soan, M6 dégaine un duo entre André et Amandine Bourgeois, la gagnante de l’édition 2008 sur «Georgia on my mind», du regretté Ray Charles.

Arrive enfin Soan qui clôt la compétition sur «Personal Jesus», de Depeche Mode, drapé dans une longue veste écossaise. Il finit à genoux devant le jury. Sans effet pour Sinclair qui «ne ressent rien». Manœuvre, qui a pourtant voté bleu, évoque Johnny Hallyday devant un Soan médusé. Mais qualifié.