Eurovision: ce qui vous attend samedi soir

TELEVISION Paillettes, folklore et casseroles, le triptyque habituel de l'émission devrait encore faire merveille, samedi soir à Moscou…

Sandrine Cochard

— 

 
  — © YURI KOCHETKOV/EPA/SIPA

Avec 25 pays en compétition, le temple du ringard qu’est l’Eurovision devrait, une fois de plus, proposer son lot de bêtes curieuses et d’excentriques de la scène musicale européenne, samedi soir, à Moscou. Coup d’œil sur les temps forts qui vous attendent lors de l'émission, diffusée à 20h35 sur France 3.
 
Du folklore boosté à l’électro
 
Ça commence comme une polyphonie corse avant d’enchaîner sur des cuivres enfiévrés, la chanson de la Moldavie est un hymne aux nattes calibré pour les chorés.
 

 
Du «nous, on est trop modernes»
 
Donc on fait du mauvais R’n’B. Merci l’Azerbaïdjan.
 

 
Des fans de super-héros
 
La République Tchèque dégaine un chanteur biberonné à Goldorak et à Superman.
 

 
Du sex-appeal
 
L’Ukraine mise tout sur le déhanché – et la poitrine – de sa représentante. Il faut dire que la belle a une particularité: elle adore s’agiter en string et se rouler dans le chocolat chaud. Messieurs, je sens que vous allez cliquer.
 

 
Ricky Martin
 
Le vrai n’était pas dispo, l’Allemagne proposera donc un sosie. Même tendance à la gomina, même difficulté à boutonner sa chemise et même voix approximative. Le show allemand ne vaudra donc le détour que pour la torride séquence d’effeuillage promise par la pulpeuse Dita Von Teese.
 

 
De la star internationale
 
Bah oui, il y aura Patricia Kaas pour représenter la France. On fait moins les malins, là…
 

 
De la répression
 
Alors qu’une parade gay devrait être organisée en marge du concours, la police russe a fait savoir vendredi qu’elle appliquera «strictement» la loi en cas de manifestation non autorisée. Le mois dernier, c'est la Géorgie qui a décidé de boycotter l'émission car la Russie, qui organise le show, voulait censurer leur chanson anti-Poutine. Qui a dit que l’Eurovision était une fête bon enfant?